Texto bandera UE

This project has been funded with support from the European Commission. This website reflects the views only of the author, and the Commission cannot be held responsible for any use which may be made of the information contained therein.

Project Description

Description du projet

L'industrie du bois est l'un des secteurs les plus importants en Europe. Elle compte près de 3 millions de travailleurs dans l'Union européenne et 380 000 entreprises qui génèrent un chiffre d'affaire total de 300 milliards d'euros. Ce secteur étant principalement constitué de PMEs, il a un rôle essentiel à jouer pour atteindre les objectifs de la stratégie Europe 2020, en particulier en ce qui concerne l'initiative phare «Une politique industrielle à l'ère de la mondialisation", qui prône l'amélioration de la situation des PMEs dans un objectif de développement d'une industrie forte et fondée sur l'innovation.

Le secteur du bois connaît actuellement une crise, en partie nourrie par le recul du secteur de la construction, un marché étroitement lié aux produits du bois. Cependant, en référence à la Communication de la Commission Européenne pour une «une filière bois innovatrice et durable dans l'UE», le secteur du bois fait également face à de nouveaux défis et opportunités : en mettant en œuvre des solutions innovantes, les PMEs peuvent lutter contre les contre les changements climatiques tout en faisant de la filière bois un secteur compétitif en Europe.

Dans ce contexte, le projet Wood2Good (W2G) a pour objectif principal d'analyser la situation actuelle de la restructuration du secteur du bois. Cette analyse permettra de formuler, par la suite, des recommandations concrètes afin de faire de l'industrie du bois un secteur remarquable de l'économie verte.  Dans un premier temps, W2G facilitera compréhension de la situation que connaît actuellement le secteur du bois en termes d'emploi et de restructuration. En fournissant une analyse basée sur des cas concrets de restructuration, des échanges de «bonnes pratiques» et de «propositions innovantes», ainsi que sur les conclusions exprimées par plusieurs experts, W2G développera une série de recommandations visant à éclairer les différentes parties-prenantes du secteur quant à la manière d'anticiper des changements et des restructurations socialement responsables.

Le plan d'action Wood2Good

Les objectifs spécifiques et activités prévus dans le cadre de Wood2Good se résument comme suit :

  1. Améliorer la compréhension de la situation de l'emploi dans le secteur du bois.
    Le projet débutera avec le lancement d'une enquête en ligne ayant pour but de recueillir des données sur la perception du secteur par ses parties-prenantes, en termes d'emploi et de performance environnementale. Cette enquête sera complétée par une étude bibliographique ainsi que par l'organisation d'un événement transnational visant à discuter de la méthodologie du projet.
  2. Echanger des informations sur la restructuration dans le secteur du bois.
    Les partenaires identifieront et analyseront des cas de restructuration dans les PMEs du secteur du bois. En parallèle, les partenaires inviteront des experts du secteur à participer à quatre ateliers organisés au niveau local afin de discuter et d'améliorer les études de cas. L'accent sera mis sur le rôle des différents acteurs impliqués dans la restructuration et l'orientation du secteur vers une économie verte.
  3. Explorer de nouvelles méthodes pour anticiper les changements dans le secteur du bois.
    Les partenaires identifieront et analyseront une série de «bonnes pratiques» et de «propositions innovantes» dans toute l'Europe. Ces dernières seront recueillies dans un outil informatique développé à cet effet: l'Innobox. Elles seront également reprises dans l'«InnoBox book».
  4. Présenter et disséminer les conclusions des activités
    Les partenaires échangeront sur les conclusions tirées des activités mises en œuvre dans chaque pays. Les discussions mèneront à l'élaboration de recommandations communes qui seront ensuite disséminées auprès des différents acteurs, qu'ils soient locaux, régionaux ou européens. Ces recommandations mettront particulièrement l'accent sur la restructuration vers une économie verte et le rôle de chaque partie prenante dans les processus de restructuration. Une conférence européenne sera organisée à Bruxelles pour la diffusion des résultats